[Liste-ftte] vidéo message des zapatistes de San Marcos Avilés

Cahors Sébastien sebcahors at yahoo.fr
Mer 29 Aou 13:17:59 CEST 2012


Depuis 3 ans maintenant, tous les enfants zapatistes, même dans les
villages et ejidos où leurs parents sont minoritaires, peuvent aller
dans les écoles autonomes. Ils y reçoivent une éducation dans leur
langue et en castillan, délivrée par des promoteurs d'éducation
formés dans les écoles secondaires zapatistes, sur la base de
programmes élaborés conjointement avec les parents de chaque
communauté. L'objectif est la transmission des valeurs des peuples
mayas et zoques, en même temps que la découverte plus globale du
monde. Dans ces écoles, il n'y a pas de compétition entre les enfants,
pas de punition, et les anciens sont régulièrement invités à venir
transmettre leur savoir et leur expérience. Brièvement, on peu dire
que cet enseignement permet d'approfondir la connaissance aussi bien du
milieu naturel que l'histoire de leur organisation sociale, complexe,
riche et opposée à toute hiérarchie. Rappelons également que les
mayas utilisaient le zéro dans leur système arithmétique, mille ans
au moins avant les civilisations occidentales.

On comprend que l'état mexicain voit dans le système éducatif
autonome un réel danger. Ces écoles sont un obstacle aux politiques
d'assimilation et d'acculturation, qui visent à faire des indigènes
des candidats à l'émigration, vers les villes ou l'étranger, pour
aller grossir les rangs d'un prolétariat surexploité et aliéné.Et
laisser le champ libre à l'exploitation "rationnelle" des ressources
biologiques, hydrauliques et minérales de la région.

D'où le développement de la guerre de basse intensité, qui s'appuie
sur la paramilitarisation d'une partie de la population. Les
responsables des partis politiques, de droite comme de gauche,
dépensent sans compter pour organiser des groupes violents, auxquels
ils promettent argent, terres (celles des zapatistes) et impunité s'ils
font reculer la résistance.

L'EZLN (armée zapatiste de libération nationale) s'est engagée, dès
sa création clandestine en 1983, à ne jamais s'en prendre à des
civils. Les zapatistes ne veulent surtout pas que le sang coule entre
indigènes. Et, depuis le soulèvement de 1994, au cours duquel ils ont
livré de durs combats contre l'armée fédérale, ils ont tenu parole.
De même ils ont respecté le cessez-le-feu conclu à cette époque,
sous la pression de la société civile mexicaine. La stratégie du
gouvernement cherche à provoquer un tel affrontement. Dans les
communautés, il arrive que des jeunes expriment leur ras-le-bol, et
leur souhait de répondre violemment au harcèlement, aux viols,
incendies, destruction des récoltes et vol de bétail. Mais la sagesse
collective, celle qui a permis de préparer le soulèvement et de
construire peu à peu l'autonomie zapatiste, a toujours fini par faire
consensus.

Voici un message vidéo, enregistré par des membres de l'Autre Campagne
de New York. Les zapatistes de l'ejido de San Marcos Avilés, dans la
région tseltal des Altos, y dénoncent les agressions perpétrées
contre eux, et s'adressent à leurs _compañeros_ manipulés par le
gouvernement. Il ne devrait pas nous laisser indifférents, et nous
rappeler ce que l'EZLN s'efforce, avec insistance, de dire aux "peuples
du monde". Qu'attendez-vous, vous qui savez beaucoup de choses, pour
construire vos propres écoles, votre propre système de santé, votre
police et votre justice, et pour reprendre en mains la production de
votre alimentation, de vos conditions de vie ?

Jean-Pierre Petit-Gras

youtube: http://www.youtube.com/watch?v=FjUurtWPf_U [1]

Sous-titré par le Kolectivo De BoKa En BoKa : bocaenboca at riseup.net
[2]



Links:
------
[1] http://www.youtube.com/watch?v=FjUurtWPf_U
[2] mailto:bocaenboca at riseup.net




--
Kiwi, l'Internet haut débit par e-téra.
www.kiwi-fibre.fr
-------------- section suivante --------------
Une pièce jointe HTML a été nettoyée...
URL: </pipermail/liste-ftte/attachments/20120829/d831889b/attachment.htm>


Plus d'informations sur la liste de diffusion Liste-ftte